8 novembre 2012 - Ils ont sali l'histoire de France !

Chers amis,

Malgré les protestations du monde rapatrié (manifestations à Toulon mercredi après midi et jeudi matin devant le Sénat), et comme nous le redoutions, le Sénat a adopté cet après midi la loi reconnaissant officiellement le 19 mars 1962 « journée nationale d’hommage aux victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie ».

Après un débat passionné qui se déroula sur 2 jours, le 25 octobre et le 8 novembre, au cours desquels les sénateurs de l’opposition (Joêlle GARRIAUD MEYLAM, Sophie JOISSAINS, Marcel Pierre CLEAC’H, Jean Pierre LECERF, Claude CARLES, Pierre CHARRON, , Gérard LARCHER, Gérard LONGUET, Louis NEGRE pour l’UMP, Hervé MARSEILLE pour le groupe Union des Démocrates et Indépendants..) ont démontré avec talent l’absurdité et la démagogie de cette proposition de loi qui fera qu’à partir d’aujourd’hui nous aurons 2 jours de commémoration nationale à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie, le 5 décembre, date neutre qui n’offensait la mémoire d’aucune victime et le 19 mars qui est une insulte à nos morts !

Ces arguments n’ont pas fait bouger d’un pouce les sénateurs de la majorité (le rapporteur de la proposition de loi Alain NERI, Alain CARRERE, Jean Jacques MIRASSOU, Jean Marc TODESCHINI…. pour le groupe socialiste, Guy FISHER pour le groupe Communiste, Ango Ella KALLIOPI du groupe Ecologistes) qui ont vainement essayé de démontrer que seule la date du 19 mars pouvait rassembler les français et qui ont voté cette proposition de loi, adoptée à la majorité  !!!

Le groupe UMP a annoncé le dépot par leurs soins d’un recours devant le Conseil Constitutionnel et nous espérons que la sagesse de ce conseil prévaudra et fera annuler cette sinistre loi qui assassine une seconde fois les victimes de la rue d’Isly le 26 mars (une centaine de morts) , les civils enlevés portés disparus entre le 19 mars et le 31 décembre 1964 (entre 1600 et 1800 personnes) , les disparus du 5 juillet à Oran (de 600 à 700 personnes), les militaires tués après le 19 mars (482 soldats tués) ainsi que nos amis harkis (de 60.000 à 100.00 morts).

Le sénateurs qui ont voté cette loi ont aujourd’hui sali l’Histoire de France et de la République.

JF VALLAT

Merci aux participants et organisateurs des manifestations de Toulon et Paris !

 Amitiés à tous »

Actualités

×