livre

24 octobre 2018 - Notes sur Le Train d’Erlingen de Boualem Sansal

Article paru sur le site d'Eveline Caduc le 10 octobre 2018.

« Métamorphose », le terme le plus fort du dernier roman de Boualem Sansal n’est pas dans son titre , Le Train d’Erlingen, mais dans son sous-titre :« La métamorphose de Dieu ».
Comment faut-il entendre l’expression ?
À la question posée lors du Festival du Livre de Mouans-Sartoux, Sansal a botté en touche : « en donner une seule explication est bien difficile ! »
La réponse est donc ouverte.

Consultez l'intégralité de l'article sur le site d'Eveline Caduc.

23 octobre 2018 - Les vérités cachées de la guerre d'Algérie, le nouveau livre de Jean Sévillia

Article paru sur le site La faute à rousseau le 20 octobre 2018.

Livres & Histoire • Les vérités cachées de la guerre d'Algérie, le nouveau livre de Jean Sévillia

Plus d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un État souverain.

Consultez l'intégralité de l'article sur le site La faute à rousseau​

14 février 2018 - « Français d’Algérie et Algériens avant 1962 » aux éditions Hémisphères

Article paru sur le site de Metamag le 6 février 2018.

 

Interview de Roger Vétillard réalisée pour Métamag par Jean Piérinot.

Jean-Piérinot: Roger Vétillard, vous publiez un nouveau livre « Français d’Algérie et Algériens avant 1962 » aux éditions Hémisphères. Ce thème surprend un peu : est-ce un livre d’histoire, un ouvrage d’anecdotes ou un recueil de témoignages
Roger Vétillard : Depuis longtemps, je pensais écrire un tel ouvrage qui parlerait des relations inter-communautaires dans l’Algérie française. Je suis contrarié quand j’entends des personnes qui n’ont pas, comme moi, vécu des années en Algérie avant 1962, m’expliquer que les relations entre les pieds-noirs et les Arabes étaient inexistantes, qu’il y avait en Algérie un véritable apartheid, que les Indigènes ont été très heureux du départ des Français. Je ne savais pas comment aborder ce sujet. J’ai beaucoup lu : mémoires d’Algériens de ma génération, presse algérienne, mémoires de pieds-noirs. Et peu à peu j’engrangeais documents, citations et références.

 

Consultez l'intégralité de l'interview sur le site de Metamag.

11 janvier 2018 - Bande dessinée "Turcos, le jasmin et la boue"

Rescapé de la terrible boucherie de 14-18, Mourad Ben Slimane est de retour dans son village de Saint-Arnaud, non loin de Constantine. Il boite légèrement et porte encore au bras un pansement qu’il doit changer régulièrement. Dans sa poche, il garde précieusement un mouchoir renfermant du jasmin séché que lui avait donné son ami Alouache lorsqu’ils débarquèrent en France. Celui-ci lui avait dit ces quelques mots : « Prends ce jasmin, mon frère ! Il te portera chance et tu penseras au pays quand tu te sentiras seul… »

 

Tarek, Batist et Yasmina Khadra (préface), Turcos, le jasmin et la boue, 2011 (ISBN : 2-91086-739-3)

Nommé : Prix Tournesol (Festival International d’Angoulême, 2011)

Acheter sur le site de Tartamudoditions