2 août 2010 - 26 mars 2010

Le sacrifice de nos martyrs enfin reconnu par la France.

LE SACRIFICE DE NOS MARTYRS ENFIN RECONNU PAR LA FRANCE

Le 26 mars 2010, exactement à la même heure où débuta la fusillade qui ensanglanta la rue d’Isly il y a 48 ans, les noms de la plupart de nos martyrs ont défilé sur l’écran de la colonne centrale du monument du Quai Branly à Paris en présence du représentant du Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants et du Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés.

De nombreux compatriotes étaient présents, chacun arborant une fleur blanche, bleue ou rouge comme l’avaient demandé les organisateurs de la cérémonie, l’Association des Familles des Victimes du 26 mars. Ainsi les nôtres continueront à exister par delà la mort et porteront témoignage pour les générations futures. Cet hommage émouvant et apaisé fera écho pour longtemps aux agressions de la FNACA et contribuera significativement à l’échec de leur revendication visant à reconnaître le 19 mars comme date officielle de la fin de la guerre d’Algérie.

Pour la première fois, un gouvernement reconnaissait officiellement le drame de la rue d’Isly grâce au travail courageux et acharné de Nicole FERRANDIS DELVARRE, présidente de l’association AFV 26 mars. Plus globalement, il reconnaissait également le drame des disparus et des victimes civiles de la guerre d’Algérie grâce à l’action de nos associations en les honorant sur un monument public à Paris, capitale de la France.

En effet, dans un deuxième temps, et sur proposition de la Mission Interministérielle aux Rapatriés, les noms des disparus de la période 1954 à 1962 seront inscrits sur la même colonne centrale. Les noms des autres victimes civiles de la guerre d’Algérie seront inscrits à la demande des familles et pourront comme les disparus bénéficier de la reconnaissance de « Morts pour la France » au fur et à mesure de l’instruction des dossiers déposés par les familles auprès de l’Office National des Anciens Combattants de leur département.

Ce début de reconnaissance mémorielle de nos souffrances récompense le travail courageux et obstiné de la MAFA, de l’ARMR et des associations amies du CLAIR-R qui continuent contre vents et marées à peser sur les institutions : c’est une victoire morale qui en appelle d’autres.

Mais cette victoire reste bien partielle en considération de tout ce qui nous reste à obtenir : une indemnisation juste, un traitement humain des derniers dossiers de réinstallés, une écriture et un enseignement objectif de notre histoire, la recherche de la vérité concernant nos disparus, la réhabilitation et la sauvegarde de nos cimetières restés en Algérie, l’érection à Paris d’un monument aux morts unique reprenant tous les noms inscrits sur les monuments aux morts de nos villes et villages et rappelant le sacrifice de ces combattants tombés pour la France au cours de toutes les guerres passées…………

Notre détermination reste entière comme nous l’avons prouvé dernièrement en nous mobilisant massivement avec nos amis contre ce film « Hors la Loi » diffusé au festival de Cannes et les mensonges haineux qu’il inspire. Grâce à notre action il n’a pas fait partie de la sélection officielle des films français et beaucoup de médias ont reconnu sa partialité grossière.

Notre combat continuera jusqu’à ce que nous obtenions justice et pour y arriver nous avons besoin de votre soutien. Rejoignez nous !

 

Sentiments fidèles et dévoués,

Les Présidents de la MAFA et de l’ARMR, Jean Pierre SEROIN et Jean Félix VALLAT

Actualités

×