23 janvier 2010 - Réponse de l'AFV à la prise de position de la FNACA

Consultez le communiqué de presse.

L’Association des Familles des Victimes du 26 mars 1962 et de leurs Alliés dénonce l’agression de la F.N.A.C.A. contre ses Martyrs

Par communiqué de presse, le comité national de la F.N.A.C.A. s’ élève contre l’ inscription des noms des « victimes civiles du drame de la rue d’Isly le 26 mars 1962 sur la colonne centrale du Mémorial national de la guerre d’Algérie », initiative qu ’elle qualifie de « véritable insulte à l’Armée Française restée loyale à l’ égard des Institutions Républicaines dans cette période perturbée par les exactions de l’O.A.S. ».

L’Association des Familles des Victimes du 26 mars 1962 et de leurs Alliés rappelle que cette tragédie n’ a frappé que des civils qui aspiraient à vivre Français sur une terre française et voulaient témoigner leur solidarité aux habitants affamés du quartier de Bab-el-Oued. Avec pour seule arme le drapeau tricolore à la main, ils ne menaçaient assurément pas les « Institutions Républicaines » ! Elle s’indigne de voir encore, 48 ans après ce drame, les responsables de cette seule association d’ anciens combattants tenter de légitimer ce massacre et poursuivre de leur vindicte ces victimes innocentes.

Cet acharnement lui semble dicté par la fiction d’ un cessez-le-feu jamais appliqué dont cette association a fait son étendard et qu ’elle entend imposer par tous moyens, jusqu’au mépris des Morts tombés après le 19 mars 1962.

L’Association des Familles des Victimes remercie toutes les autres associations d’Anciens Combattants pour leur compréhension et leur soutien.

A Paris, le 21 janvier 2010

Nicole Ferrandis / Association des Familles des Victimes du 26 Mars 1962 / BP 20027 / 95321 ST LEU LA FORET CEDEX

revendications matérielles revendications morales Actualités

×