4 décembre 2010 - Fermeture de l'ANIFOM au 31 décembre 2010

Nous sommes alertés par un administrateur de l’ANIFOM (Agence Nationale d’Indemnisation des Français d’Outre Mer) que des fonctionnaires du Ministère du budget et de la réforme de l’Etat, mettant en œuvre sans discernement la politique de réduction du nombre des agents publics, ont décidé sans aucune concertation la fermeture de cet établissement fin décembre 2010.

Ils ont adopté cette mesure hasardeuse sans attendre la fin de la mandature du chef de l’Etat et de l’Assemblée Nationale et celle de l’application au cours de cette période 2007/2012 des engagements pris par le Président de la République et le Gouvernement en faveur des rapatriés.

Nous ne saurions accepter que l’attention du pouvoir politique aux problèmes encore pendants des rapatriés (dernière loi d’indemnisation, certains dossiers de réinstallation, sort des disparus, orphelins de guerre et pupilles de la nation, Fondation pour la Mémoire de la Guerre d’Algérie….) soit contrariée par des technocrates anonymes et aveugles.

En collaboration avec d’autres associations de rapatriés amies, et pour manifester notre irréductible opposition à la disparition prématurée de l’ANIFOM qui n’a pas encore terminé l’indispensable travail d’archivage de notre patrimoine laissé outre-mer, nous réaliserons très prochainement une action visible et médiatisée en faisant en tout état de cause confiance au gouvernement pour que les choses rentrent dans l’ordre.

Si tel n’était pas le cas, nous ne saurions présumer de la réaction de désespoir de nos mandants.

Le Président de la MAFA, JP SEROIN

Le Président de l’ARMR et Secrétaire Général de la MAFA, JF VALLAT

Actualités

×